Le langage symbolique du corps : L’intestin grêle

Publié le par Marie-Laurence

Le langage symbolique du corps : L’intestin grêle

« L’ombilic est le lieu d’insertion du cordon ombilical qui relie le fœtus au placenta. il est le lieu de notre première blessure formelle, de notre première coupure, séparation, d’avec une source de vie maternelle. Ce cordon nourricier relie le fœtus à celui que l’on pourrait appeler son frère jumeau puisque le placenta, se sépare de lui aux premiers instants de la vie. L’ombilic en ce sens, reste un des plus hauts lieux du corps…relié au second pôle, soit le cœur. L’amour pénètre jusqu’à l’origine de toutes choses » – Annick de Souzenelle.

Situé autour du nombril, l’intestin grêle peut-être terni par les mémoires de séparation, les concepts mentaux rigides…Couplé au cœur en médecine tibétaine, il aide à la digestion et à l’absorption. Au delà de la digestion des aliments, il joue un rôle dans la digestion des émotions du cœur.

« Chaque émotion est liée à l’un des 5 organes, les zones de contractions intestinales varieront en fonction des émotions. La colère, émotion du foie, se reflétera sur la partie supérieure droite de l’intestin grêle, près du foie ; Les soucis et l’anxiété étant reliés à la rate provoquent des contractions sur la partie supérieure gauche de l’intestin grêle, près de la rate ; La nervosité et l’impatience reliées au cœur affectent la partie supérieure de l’intestin grêle ; La tristesse liée aux poumons affecte les parties latérales de l’intestin grêle ; La peur liée aux reins affecte la partie supérieure de l’intestin grêle. » – Jean-Pierre Krasensky
Indications : Douleurs abdominales, diarrhée ou constipation, obstructions nasales, bourdonnement d’oreilles, torticolis, douleur de la nuque, du bras et de la région dorso-lombaire, compression du bas ventre, apparition hémorroïdes et troubles menstruels.

Un jour, une question fut posée à Bouddha :
– Maître, qui est un sage ?
Et Bouddha répondit :
– Un sage est celui qui va bien des int
estins

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article